L’écoute passive est une forme de communication à sens unique, sans échange avec les deux parties. Cette forme d’écoute consiste à entendre quelque chose dans l’intention non seulement d’écouter pour comprendre ce qui se dit, mais aussi de fournir une rétroaction à son sujet. Il s’agit d’un processus bidirectionnel dans lequel une personne écoute pour comprendre et demande des doutes ou fournit une rétroaction au besoin.

Dans l’écoute active, une personne écoute ce qui est dit non seulement comme sujet, mais aussi pour comprendre ce que le message signifie. La personne est intéressée à savoir ce que dit l’orateur et, par conséquent, elle écoute bien le message. Un autre facteur important de cette forme d’écoute est qu’il n’écoute pas seulement les mots qui sont prononcés, mais qu’il porte également une attention particulière à toutes les formes de communication non verbale qui ont lieu, comme les gestes de la main, les expressions, la modulation vocale, le contact visuel et ainsi de suite. En étudiant toutes ces formes, il acquiert une meilleure compréhension du message.

Au-delà de l’écoute, ce processus consiste également à fournir une rétroaction partout où elle facilite une meilleure compréhension du message. Ainsi, une personne peut poser des questions afin d’obtenir des réponses aux doutes qu’elle a, ce qui lui permet de mieux comprendre. Un autre outil fréquemment utilisé est de fournir un résumé ou une version paraphrasée de ce que l’autre personne a dit, de sorte que non seulement on comprend mieux le message, mais chaque fois que le message est mal compris ou que certains facteurs sont manquants, on peut obtenir une correction pour le même.

Exemples

Discussion à deux

Les exemples courants de cette forme d’écoute se réfèrent à n’importe quel dialogue que nous avons avec les gens, ou à une discussion ouverte.

Développer l’écoute active

Pour qu’un processus de communication réussisse, il faut que tous les éléments (message, expéditeur, support, destinataire, feedback) fonctionnent correctement et s’alignent. C’est pourquoi l’écoute active joue un rôle très important dans la réussite du processus de communication. À moins que le destinataire ne comprenne parfaitement le message communiqué, il ne peut fournir de rétroaction et le processus ne peut être mené à terme. L’accent est donc toujours mis sur le développement de l’écoute active plutôt que sur l’écoute passive, car l’écoute active permet de s’assurer que le message diffusé ne reste pas relégué à un simple bruit de fond, mais qu’il est complètement compris par l’auditeur.

Les étapes suivantes peuvent être entreprises pour développer une écoute active efficace.

Maintenir le contact avec les yeux

Contact avec les yeux

Assurez-vous de maintenir un contact visuel en tout temps. Le manque de contact visuel ou le fait de ne pas regarder l’orateur lorsqu’il parle est non seulement très déconcertant, mais donne l’impression que vous n’êtes pas intéressé par ce qui se dit.

Ne vous laissez pas distraire

Pendant que l’orateur parle, ne montrez pas de signes d’agitation ou de distraction en regardant constamment votre montre, en bougeant les jambes, en regardant à travers la pièce, etc. Cela entravera le processus d’écoute et de compréhension de ce qui est dit.

Donner une rétroaction positive

Assurez-vous que vous donnez une rétroaction positive à ce qui est dit par des gestes appropriés, comme hocher la tête en signe d’affirmation, dire  » um hmm  » comme reconnaissance, et sourire ou maintenir des expressions faciales appropriées.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*