Minimaliste – J’ai pris une pause café. En revenant à mon bureau, j’ai entendu le ventilateur. Ici, l’émotion du désir ardent a été atténuée jusqu’à presque rien, car le personnage  » prend simplement une pause « . La mise en marche du ventilateur peut s’écrire  » entendre le ventilateur « . Cela repose sur le sens de la logique du lecteur, car l’ouïe du ventilateur sera liée à sa mise en marche.

Un exemple simple de poésie minimaliste est celui de George Swede :

  • M SS NG
  • Thiiief !

Ou celle-là d’Adam Gable :

  • ballon !!!!!
  • Accrochez-vous bien à votre

En fin de compte, le minimalisme littéraire s’est retrouvé dans beaucoup de choses que nous voyons ou entendons aujourd’hui, qu’il s’agisse d’une chanson rock ou d’une publicité télévisée. Horace Walpole est le romancier à qui l’on doit l’invention du genre gothique. Son roman, Le Château d’Otranto (1764) avait tous les ingrédients que l’on trouve dans les romans gothiques. La forme gothique de la littérature était le produit des conditions sociopolitiques qui prévalaient dans l’Europe médiévale. La période sombre de l’époque médiévale a été décrite dans cette littérature. Le mot, gothique est devenu associé à cette littérature en raison des arrangements semblables utilisés dans les romans. Par exemple, le château était une caractéristique commune dans la plupart des romans gothiques. Le mystère et la terreur dépeints dans ces romans étaient les facteurs capables d’attirer l’attention des gens et de rendre cette forme de littérature populaire à l’époque.

Éléments de la littérature gothique

Les êtres humains ont une étrange fascination pour la terreur et les romans gothiques leur donnent l’occasion (aux lecteurs) de vivre cette terreur, de la ressentir passivement. Il y a beaucoup d’autres aspects de la littérature gothique que la terreur. Les différents éléments de la littérature gothique sont traités dans cet article.

Mystère

C’est l’âme de la littérature gothique et régit tout le processus de la narration. Quelque chose qui est au-delà de notre compréhension mène au développement du mystère. C’est grâce à cet élément que l’on peut créer une atmosphère gothique typique. Les objets ou accessoires qui contribuent à créer l’atmosphère gothique sont les voûtes funéraires, les armures, les bougies vacillantes, les portraits, les potions maléfiques, etc.

Environnement et cadre

Une zone forestière, des montagnes, un temps orageux, etc. sont les décors utilisés pour raconter des histoires dans les romans gothiques. Ce sont des cadres idéaux pour tisser une histoire qui tourne autour de la terreur, de l’horreur et des événements surnaturels. Les donjons de châteaux, les passages secrets et autres éléments de la littérature gothique ajoutent à l’énigme qui entoure les personnages de ces histoires.

Cauchemars

La représentation des cauchemars dans la littérature gothique est faite dans le but d’ajouter des éléments tels que la terreur et l’horreur. Les cauchemars sont utilisés pour dépeindre la peur ressentie par les personnages de ces romans. Des événements terrifiants sont présentés à travers leurs rêves. Les cauchemars sont ajoutés dans l’intrigue d’une histoire afin de laisser libre cours à l’imagination de l’auteur qui a une portée limitée dans le contexte des événements présentés dans l’histoire. Il est possible d’en savoir plus sur la nature d’un personnage, ses insécurités, ses peurs, etc. par le biais de cauchemars.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*